AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 fuck you.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar




MESSAGES : 79
INSCRIPTION : 24/04/2013
Age : 22


MessageSujet: fuck you.    Sam 27 Avr - 22:39


Retentissement de la cloche. Délivrance. Je sortais enfin, après deux heures de cours le plus chiant du monde. Fallait vraiment qu'on m'explique l'intéret de l'arithmétique, parce que perso je voyais pas. Autant l'histoire, je pouvais trouver ça un minimum intéressant, mais alors les maths, ça me dépassait complètement.
Assez abasourdie et les yeux encore à moitié endormis par ces deux heures de torture intense, je me dirigeai sereinement vers la cafétéria. Je jetai un coup d'oeil rapide à ma montre Marc Jacobs, gentiment offerte par papa: j'avais grand max une heure pour bouffer. Putain, on était vraiment au travail à la chaine ici, sérieux.
Je déposai mon plateau, saluai d'un sourire hypocrite les deux vieilles et grosses filles qui s'occupaient de la cantine depuis environ l'éternité. Leur vie devait être des plus passionnantes dis donc. Après avoir rempli mon plateau d'une sorte de purée orange (purée de carottes??), ainsi que d'un yaourt et d'une pomme, je me dirigeai, totalement confiante vers les tables, toutes aussi bruyantes les unes que les autres. Il devait bien y avoir quelqu'un que je connaissais. Je parcourai des yeux la salles, me rendant compte que c'était un peu la honte de rester debout toute seule avec mon plateau comme une tebé. Il était où Wade putain? Jamais là quand on a besoin de lui, celui-là. Finalement je vis une place se libérer. Je n'hésitai plus un instant, et en deux temps trois mouvements, me retrouvai à la table tant désirée. Sauf que gros, gros fail. La meuf à coté de moi, n'était autre que Djazzie Djazz, alias la blondasse névrosée qui se prenait pour une reine juste parce qu'elle était capitaine de je sais pas quoi, et avec elle, deux trois potes de son équipe. Bref, je l'aimais pas. Puis surtout, elle prenait bien trop ses aises avec Wade chéri et j'aimais pas ça. Je soupirai bruyamment, lui faisant bien comprendre que c'était pas pour ses beaux (lol) yeux que je m'étais assise là. Qu'elle se fasse surtout pas de film, ce serait dommage.
Je décidai de faire comme si elle n'était pas là, et d'entamer ma salade, bien que je sentais pertinemment son regard de chèvre diabolique posé sur moi. Sale tarée, va. Je pensais que le déjeuné était bien assez pourri comme ça, mais non, bien sur que non! Mademoiselle Djazia se sentit obligée de faire sa meuf devant ses potes en émerveillement total devant elle. Résultat, elle ouvrit sa gueule, à notre plus grand malheur. Et évidemment, elle préféra parler de Wade au lieu de leur prochaine tactique de match ou n'importe. J'avais meme pas entendu précisément ce qu'elle avait dit, mais j'avais entendu le prénom de mon meilleur ami, et c'était largement suffisant. Il était grand temps que quelqu'un la remette à sa place la polonaise.

«Te fais pas d'illusion avec lui, j'te jure ce serait dommage. Tu risquerais de tomber de très haut, et tu sais combien tu m'es chère. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




MESSAGES : 715
INSCRIPTION : 17/02/2013


MessageSujet: Re: fuck you.    Dim 28 Avr - 16:01


Fuck You.
« Tu trouves toujours du bon dans les gens même quand il n’y en n’a pas. »

« Journée de merde ! » ne put se retenir de dire Djazia à ses copines en s’asseyant à côté d’elle à la cafétéria. Elles rigolèrent face à la nonchalance de mademoiselle Lewinski et compatirent à son défaitisme naissant. En même temps elle c’était rentrée son crayon noir dans l’œil ce matin, elle était arrivée en retard à son cours d’anglais et c’était fait viré de plus elle n’avait plu eu cours de la matinée et avait dû malheureusement resté pour aller courir enfin de muscler ses cuisses. Il ne pouvait exister une journée plus pourrie qu’aujourd’hui dans ce monde. Elle commença à jouer avec sa purée orange limite gerbant qui se trouvait dans son assiette et préféra capituler en poussant loin son plateau d’elle. Buvant seulement une gorgée d’eau, elle s’affala sur la table et soupira bruyamment. « En plus après j’ai science, avec l’autre idiot de Wade, ce soir je vous le dis les filles je ne suis plus de ce monde tellement il m’arrive que de la merde. » Le bruit sourd d’un plateau venant de se poser sur la table, la fit relever la tête vite fait. Oh non, il ne manquait plus qu’elle : Dahlia ! Le bras gauche de Foster, celle que Djazia ne peut pas voir et à vrai dire elle pense depuis longtemps que c’est réciproque … Un petit sourire en coin se dessina sur ses lèvres et renchérit rien que pour la faire chier, fallait bien qu’il y ait une utilité à ce que Madame s’assoit là après tout. « De plus s’il pouvait arrêter de draguer la fille derrière nous et travailler un peu plus, je me sentirais sûrement moins lessivé en sortant de cours. » Les filles rigolèrent en la traitant de débile à se prendre trop la tête avec ce mec et une voix mélodieuse, qu’elle décrirait comme enchanteresse arrive à ses oreilles. «Te fais pas d'illusion avec lui, j'te jure ce serait dommage. Tu risquerais de tomber de très haut, et tu sais combien tu m'es chère. » Djazia tourna la tête vers sa best friend forever et lui sourit le plus amicalement possible. « Je me vois touché de cette mise en garde protectrice venant de ta part ma chère Dalhia, mais je pense que ça fait un moment que mes illusions envers ton meilleur ami sont mortes et enterrées. » Certes, Djazia pouvait apprécier la compagnie du jeune homme à certains moment … Surtout quand elle était bourrée, mais c’est donc ça l’effet de l’alcool rendait Foster si sympathique c’est fou ce que ce breuvage peut faire. « Sinon comment vas-tu encore seule à ce que je vois, mais ne t’inquiète pas comme tu m’es tout aussi chère, je te ferais un peu de distraction. » Djazia passa une main dans ses cheveux et poussa son plateau juste devant celui de Dalhia et bâta des cils l’air admiratif. Oui, tout cela allait sûrement mal finir …



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




MESSAGES : 79
INSCRIPTION : 24/04/2013
Age : 22


MessageSujet: Re: fuck you.    Dim 28 Avr - 21:10

« Je me vois touché de cette mise en garde protectrice venant de ta part ma chère Dalhia, mais je pense que ça fait un moment que mes illusions envers ton meilleur ami sont mortes et enterrées. » Je ne pus m'empêcher de lever les yeux au ciel, face à tant de bêtise. Et ses copines qui gloussent comme des connes...trop des barres quoi ! Je savais pas trop à quoi elle jouait avec moi, mais franchement, c'était pas le jour, c'était pas le moment. Elle se prenait pour je sais pas qui, alors que ce n'était qu'un insecte que j'écrasais sans une once de pitié. Je souris d'un air ironique. «Bah alors arrête de parler lui, t'as l'air plus bête que d'habitude, ça me gêne. Trouve toi quelqu'un d'autre, et fous-nous la paix une bonne fois pour toutes.» J'espérai sincèrement qu'elle avait compris après ça et qu'on pourrait continuer le repas qui, à défaut d'être dans la bonne humeur, était au moins dans le calme. Pitié, faites qu'elle se taise. Malheureusement c'était trop beau. « Sinon comment vas-tu encore seule à ce que je vois, mais ne t’inquiète pas comme tu m’es tout aussi chère, je te ferais un peu de distraction. », et elle illustra ses propos en se plaçant juste devant moi. Elle croyait quoi, là? Qu'on allait papoter des derniers mecs qu'on avait sautés? Qu'on allait se jeter de la purée en pleine gueule? Je comprenais pas trop l'intérêt en fait. Il n'empêche qu'elle m'avait provoquée avec son petit "encore seule à ce que je vois" qui, bien que bien placé, était un peu facile. «Oh écoute moi ça va bien tant que je reste éloignée des gens comme toi. Donc là, si tu fais fonctionner le peu de cerveau que t'as, je suis à deux doigts de dégueuler. Et, vraiment te sens pas obligée de te mettre en face de moi, tes copines ont l'air perdues. » Je désignai du menton ses deux potiches qui lui servaient d'amis et qui savaient pas trop si elles avaient le droit de répondre à ce que je venais de dire ou pas. «De toutes façons, j'ai bientôt fini. Je veux surtout pas créer de scandales en pleine cafétéria, j'ai un minimum de dignité. Oui je sais, tu ne connais pas ce mot. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: fuck you.    

Revenir en haut Aller en bas
 

fuck you.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Lake Worth High School
 :: Outside :: Cafétéria
-