AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Got a secret, can you keep it ? ☼ PV ROBYN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar




MESSAGES : 276
INSCRIPTION : 27/04/2013


MessageSujet: Got a secret, can you keep it ? ☼ PV ROBYN    Jeu 9 Mai - 1:31

i'm lost
EVRYTIME I TRY TO FLY I FALL WITHOUT MY WINGS I FEEL SO SMALL I GUESS I NEED YOU BABY. AND EVERYTIME I SEE YOU IN MY DREAMS I SEE YOU FACE IT'S HAUNTING ME...



La peur au ventre t’es là, t’attends, ce truc débile entre tes mains et qui pourtant te fait flipper plus que n’importe quoi. Ca peut changer ta vie, la bousiller en un instant, tu saurais même pas quoi faire si jamais ça te donnait pas la réponse que t’attends. C’est la première fois que tu fais face à ce genre de situation, pourtant avec ton train de vie on pourrait croire que ça t’arrive souvent mais non…jamais. Tu sens ta main trembler alors que tu le pose sur le bord du lavabo. Tu tires la chasse d’eau et fais les cent pas dans la salle de bain, Phoenix n’est pas là, ta mère n’est pas là, t’es seule ici. T’es seule tout le temps. Tu jettes des coups d’œil furtifs à l’horloge au dessus de la baignoire et tu vois que ton temps est écoulé. Le temps de l’ignorance, le temps de l’insouciance, tu sens les larmes monter et t’essayes de les retenir du mieux que tu peux, t’es pas préparée à ça. Naïvement t’essayes de te persuader que c’est impossible, après tout des nausées t’en a déjà eut des tonnes ! Avec tout ce que tu bois et tout ce que tu fumes, t’as un aspirateur à la place du nez alors c’est normal de te sentir malade à tout bout de champ hein ? Même toi tu crois pas à ce mensonge. D’un pas lent, trop lent, tu t’avances, tu penches la tête et là tu le vois…Le signe. Ce signe, celui qui veut dire qu’il n’y a plus de retour en arrière, c’est con comme un mot pourtant : positif. Tu le lâche d’un seul coup, tu te recules sur le coup de la surprise et ta hanche heurte le placard. Tu crie de douleur, tu crie ta frustration, tu t’époumones en vain dans cette pièce vide. Tu te pensais seule mais tu l’es pas, tu l’es plus. Y’a ce truc immonde à l’intérieur de ton corps, tu sens que ça va te bouffer à petit feu, tu peux pas assumer la nouvelle. Comment tu pourrais l’aimer toi qui te déteste tant ? En tu le hais à cet instant précis, si tu pouvais te l’arracher quitte à tomber raide sur le tapis tu le ferais. C’est la pire chose qu’il pouvait t’arriver, ça te rappelle un peu plus fort ton échec…ton échec avec lui. Tu sens ton pouls s’accélérer d’un seul coup, t’as du mal à respirer, t’étouffe ici, t’ouvre cette fenêtre trop petite et t’essayes de respirer mais t’y arrives pas, tu manques de temps, tu manques d’air. T’as l’impression de d’asphyxier sur place, ton souffle est rapide et saccadé, c’est tout ton corps qui réagit à l’annonce surréaliste de ce bout de plastique. Tu te laisses glisser lentement le long du mur, ramenant tes genoux à ta poitrine, plongeant ta tête entre tes jambes t’essayes de retrouver ton calme en vain. Putain ! Mais putain ! Qu’est-ce que tu vas faire ? Tu sais pas quoi faire, personne peut t’aider et encore moins lui, lui qui ne veut plus de toi. Il a été clair la dernière fois que vous vous êtes croisés à la fête des Lewinski, il t’a blessé. Exprès. Il te déteste, que penses-tu ? Il te hait ! C’est certain. Et pourtant c’est sa faute si tu te retrouves dans ce pétrin…Non. C’est la tienne, trop naïve trop stupide, t’as envie de te mettre des claques et d’ailleurs tu t’arraches les cheveux le visage toujours flanqué dans tes bras. Comment t’as pu être aussi bête ?! T’aurais pas dû baisser ta garde, te montrer vraie, te montrer vulnérable, tu savais que c’était une mauvaise idée et il t’a donné raison, te renvoyant ta faiblesse violement. T’as l’impression qu’on t’a arraché le cœur pour le piétiner, t’es là face contre terre, ou plutôt contre le carrelage froid de ta salle de bain, étendue comme la loque que t’es, noyée dans ton chagrin. Doucement tu tends la main vers ton portable tombé avec cette connerie de test de grossesse et tu envoies un sms à Robyn, « SOS », t’écris que ça, t’as pas la force de taper plus, tu sais qu’elle viendra. Elle vient toujours. Paradoxalement c’est peut être la seule qui pourra t’écouter. Tu restes là, et t’attends, le test serré dans ta main droite tu te sens juste vidée.

Tu n’es désormais plus la même, tu crois avoir perdu un bout de toi. Tu voudrais mettre les bons mots sur tout ça, sur cet épisode de ta vie. Tu crois avoir perdu ce petit truc qui faisait qui tu étais, cette chose qui te faisait croire que tu pouvais être plus forte. T'avais déjà tellement de mal à trouver tes repères, tellement de mal à savoir qui t’étais, du mal à te retrouver dans tes pensées. Tu te sens tellement différente... Tu te manque déjà, tu ne te reconnais déjà plus, ta vie a réellement pris un tournant. Six semaines ont suffit à faire place à un immense changement dans ta vie. Le genre de changement qui pour toute personne doit être important. T’as perdu un morceau de toi, en seulement un instant, là, en une minute. Où peut être était-ce avant ? Ce matin où t’es partie en le rejetant…T’as laissé ce morceau de toi dans sa chambre. Le regret pourra te ronger, rien ne changera jamais. Les larmes peuvent couler, tu ne contrôle désormais plus rien, t’as cette affreuse sensation de ne plus être dans ton corps. De devenir un jouet. Tu n'as pas écouté ton cœur, tu n'as pas écouté tes pensées. Tu crois être tombée dans le gouffre, tout en n’en étant consciente. T'aimerais transformer cette erreur, t'aimerais rebondir, t'aimerais qu'elle te permette de grandir. Tu sens grandir en toi une douleur, une souffrance inconnue. Tu sens en toi, l'envie de hurler, d'extérioriser cet amas de sentiments qui se battent en toi. Tu tentes de t'accrocher à ces certitudes qui furent les tiennes il y a si peu, à défaut de retrouver ton corps t'aimerais garder ton esprit. Tu te dis qu'il y a pire, bien pire... mais c'est tellement dur, tu es persuadée que personne ne pourrait comprendre. Tu sens que tu as fais une erreur, que tu passes pour ce que tu n’es pas... Tu t’es déçue toi-même, tu sens au fond de toi une déchirure. Tu veux te convaincre que tu ne t’es pas perdue, ou du moins que tu réussiras à te retrouver. Tu veux te convaincre que lui non plus, tu ne l’as pas perdu. Qu’il reviendra…mais tu sais que non.

T’entends un bruit sourd au rez-de-chaussée, surement la porte d’entrée…Robyn ? T’aimerais que ce soit lui, mais cela, c’est impossible.



made by pandora.

_________________
⊹ Pourquoi on s’emmerde à aimer les gens ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




MESSAGES : 123
INSCRIPTION : 27/04/2013


MessageSujet: Re: Got a secret, can you keep it ? ☼ PV ROBYN    Sam 11 Mai - 2:13









Un secret inavouable
✣ Une amitié à toute épreuve.








~ Prudence et Robyn

Aujourd'hui, je n'avais pas cours, bonne occasion pour moi de faire une grasse matinée. C'était rare de ma part, alors que j'adorais dormir. Mais, souvent, je me levais tôt pour passer la journée avec Caleb, mon frère jumeau qui est autiste. C'était vraiment important pour moi qu'il ne soit jamais seul et qu'il sache que je l'aime, que je suis toujours là pour lui. Malgré le très peu de capacités qu'il a, j'étais persuadée qu'il se rendait compte de ce que sa famille pouvait faire pour lui. Seulement, aujourd'hui Caleb n'était pas là. Comme souvent, Anton-Ceylan, notre aîné avait décidé de réserver sa journée pour faire une sortie entre hommes. Ça me permettait aussi pour moi de respirer puisque j'étais souvent collée à Caleb. C'est vers les coups de onze heures que je me lève, comme une grosse limace qui vient d'être chassée de chez elle. Doucement, je me prépare un bol de céréales et m'étale de tout mon long sur mon canapé. Cuillère dans une main, télécommande dans l'autre, je zappe jusqu'à tomber sur le dessin animé Bob l'éponge. Depuis gamine, j'adore ce dessin animé et quand j'ai l'occasion de pouvoir le regarder tranquillement, j'en profite avec plaisir. Ce que j'aime surtout, ce sont mes rêves d'enfance, mon insouciance et notre bonheur d'autrefois qui remontent à la surface lorsque je plonge mon regard dans ce divertissement. J'ai pas prévu grand chose aujourd'hui, à part ruminer sur mon ancienne histoire d'amour sur laquelle je n'ai toujours pas fait un trait. Je peux donc largement rester cloîtrée dans le canapé en pyjama hello kitty et manger comme une grosse vache. J'aurais largement pu le faire si mon portable n'avait pas sonné pour m'indiquer un SMS de Prudence. Un simple SOS d'écrit et je savais déjà ce que je devais faire.

Cinq minutes plus tard, j'avais quitté mon pyjama pour revêtir des vêtements plus appropriés afin de sortir. Mais, je n'avais pourtant pas réfléchi à ce que je devais mettre, j'avais donc un ensemble qui ne s'accordait mais, pas du tout. Je ne parles meme pas de mes cheveux qui, partant dans tous les sens, se retrouvèrent attaché dans un chignon en pagaille. Pourtant, je m'en fichais complètement, je savais que Prudence avait besoin de moi et ça, c'était bien plus important selon moi. Pour mes amis, j'étais toujours disponible, à n'importe quelle heure, pour n'importe quelle cause. J'étais prête à sécher les cours, à abandonner les révisions, à laisser en plan ce que j'étais en train de faire pour voler à la rescousse de mes proches. Prudence était devenue, au fil du temps, une de ces amies pour laquelle, j'étais prête à faire énormément de choses. Souvent, ce n'était pas au goût de mon grand frère, puisqu'il voyait en ma nouvelle amie, une mauvaise fréquentation mais, qu'importe, moi j'étais bien, j'étais moi-même lorsque j'étais auprès de Prue. J'avais beaucoup d'amis mais, très peu étaient des fiables, ce genre de personne à garder vos secrets, à vous conseiller, à vous prêter son épaule lorsque vous aviez besoin de pleurer. Jamais, moi-même, je n'avais imaginé devenir ce genre d'amis comme ça. Jamais, avant d'être confrontée à la réalité.

Je n'avais aucune idée de l'endroit où pouvais se trouver Prudence. Avec ce simple texto, j'ai commençais à m'imaginer pleins de choses terribles et il fallait que je me rassure puis que je vienne à son aide par la même occasion. Préférant jouer le quitte ou double, je pris directement la direction du domicile de Prudence. Devant la porte fermée, aucune réponse. J'entra donc, sans même y avoir été invitée. " Prue t'es là ? " Au fil de mes cris, j'avançais jusqu'à la chambre, tout en ayant aucune réponse à ma question. C'est en passant devant la salle de bain que j'entendis la belle qui éclatait en sanglot. Ma main vint se coller contre la porte à plusieurs reprises et j'interviens à nouveau avec la parole. " Prudence, c'est toi ? Je peux entrer ? " Encore une fois, j'avais pris les devants et ouvrit la porte sans attendre la réponse de mon interlocutrice en retour. Le spectacle que je découvrit me fit froid dans le dos. Prudence était allongée, face contre terre, totalement en panique. Je n'avais pas l'habitude de la voir dans cet état-là. Pour dire vrai, je ne l'avais tout simplement jamais vu dans une telle situation. Je vins m'accroupir devant elle, posant mes mains sur son dos. " Prue, qu'est-ce qui se passe ? Qu'est-ce que tu as ma belle ?" Très rapidement, je remarqua le bâtonnet qu'elle tenait dans sa main et resta perplexe. Toutefois, j'étais du genre à ne jamais faire de conclusion trop hâtives et je préférais largement attendre les explications de la personne concernée.


made by pandora.----







_________________

« Je veux pas qu'entre toi et moi ça soit sympa. Je veux que ça soit naturel. Je veux qu'on sache tout les deux pourquoi on est là, je veux que tu comprennes pourquoi je m'en vais pas. Je veux que tu sois là quand ça va pas, mais je veux pas que tu me prennes pour ta biatch. Je veux qu'on s'aime comme dans les films, je veux que tu plaises à mes copines. Je veux que tu ris aux blagues de mon frère, je veux que tu comprennes ma mère. Je veux que tu sois présent même dans la distance, et je veux que tu prennes conscience que nous avons de la chance. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Got a secret, can you keep it ? ☼ PV ROBYN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Secret War
» Amour secret...
» Le secret de Térabithia
» secret of mana
» SUIVI-HAÏTI:SECRET POLITIQUE-COMPLICITÉ OU SOUMISSION?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Lake Worth
 :: South :: south palm :: Maison des Deschamps
-