AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 (M) Will Higginson ✽ libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar




MESSAGES : 132
INSCRIPTION : 02/05/2013


MessageSujet: (M) Will Higginson ✽ libre    Dim 19 Mai - 18:30



smoke meth and eat babies


Kush Volpe

ft. Will Higginson

Âge : 22, 23 ou 24 piges. Date et lieu de naissance: au choix. Orientation sexuelle : bisexuel ou refoulé, mais Alexophile quoi qu'il en soit. Statut amoureux: bagdad. lacère le coeur d'un con qui fait de même. Activité(s) : alors j'le vois bien sur les bancs de la fac en droit ou éco. et Alex et lui ont fondé un collectif évènementiel "tapage nocturne" qui permet de promouvoir les musiques électro hard. en gros, ils organisent des raves avec des jeunes talents qui balancent des sons qui suintent du bide. Groupe: inhabitants

Nom's Story:
(points important de l'histoire du personnage.)

+ alors, l'histoire est totalement libre. nan, je déconne pas. évitez cependant un truc trop cul-cul qui ferait de kush un dépressif refoulé. c'est pas le cas. il peut avoir des problèmes, j'dis pas le contraire, mais son tonton l'a jamais violé.
+ alex et lui se connaissent depuis toujours. c'est des potes d'enfances, entre eux c'est fusionnel. ils sont inséparables, se tapent sur le coin de la gueule pour quasiment que dalle. meilleurs ennemis si tu veux. en gros, ils se connaissent par coeur et se cherchent sans cesse la merde. ils se font mutuellement enrager et ça fini presque toujours avec un nez qui saigne. c'est les seuls à pouvoir se foutre mutuellement dans des états pas possibles.
+ ils ont été en couple y a quelques années de cela. genre l'amour de fou furieux, c'est d'ailleurs toujours le cas. le truc charnel, passionnel. mais plutôt crever que de s'avouer qu'ils se font un remake de brokeback mountain. alors ils étaient en couples sans vraiment le dire ou se l'avouer, ils n'allaient pas voir ailleurs, mais c'tait pas mignon et dégueulasse. plutôt du style "je suis h24 chez toi, on baise comme des bêtes, on s'entend bien et on se bat comme des vieux pour une serviette mal pliée".
+ puis un beau jour, Kush va voir ailleurs. il saute un ou une bon(ne) pote d'alex suite à une énième engueulade et kheez l'a pas supporté. ils se sont battus, alex ( qui, au passage, est un grand malade sous l'influence de la rage, de l'alcool ou de la drogue et n'est rarement clean ) lui a violemment cassé la gueule. du coup, kush a été envoyé à l'hosto dans un sale état.
+ ils se sont jamais réussi à se quitter pour la même raison que kush n'a jamais porté plainte contre alex ; ils sont juste incapable de vivre l'un sans l'autre. puis y a leur entreprise aussi. leur bébé. c'pas pour autant que c'est la joie entre eux.
+ depuis l'incident, c'est un état de guerre perpétuel entre eux. ils se tournent autour, se déchirent comme des pittbulls, se crachent à la gueule, baisent, se pourissent mutuellement la vie. quand l'un a enfin une chance de tourner la page, l'autre va foutre la merde. ils se blessent, blessent les gens autour d'eux. et ils s'aiment. ils s'aiment comme des fous. un amour tragique, violent. c'est pas un amour de tapette. ils seraient foutus de s'entre-tuer.
+ puis parallèlement, ils ont pas foutus d'être sérieux. la vie pour eux, c'est un jeux. se faire du mal, se détruire, c'est devenu un passe-temps malsain. pour régler leurs problèmes, ils se balancent des paris à la con. ils se foutent sur les rails, attendent le prochain train et celui qui reste le plus longtemps a gagné. et en même temps, ils savent quand l'un ou l'autre va mal. ils peuvent rien se cacher, ils peuvent chialiner sans honte sur l'épaule de l'autre, ils se réapprennent à respirer.



Le mot de la fin.

bon alors. inutile de te dire que kush c'est un peu mon bébé. si tu le prends, je te fais l'amour et j'érige un temple en ton honneur. avec une douche de joints et tout. l'avatar est négociable, mais je me réserve un droit de véto, enfin normal jusque là. sinon, j'ai pas vraiment de demandes particulières. je kifferais juste une personne qui s'approprie réellement le personnage. d'ailleurs, le caractère est entièrement libre. j'vois juste kush comme quelqu'un de fort, le seul à pouvoir foutre Alex six pied sous terres. puis on peut même modifier et développer le lien si certaines parties te conviennent pas. le pseudo est négociable aussi, tant que tu fous pas un truc à rallonge et que ça en jette un minimum. niveau rp, j'suis pas chiante. quelqu'un qui sait écrire et qui privilégie la qualité à la quantité m'conviendrait parfaitement. Puis vu que le lien est plutôt compliqué, ma boîte mp est grande ouverte.
voilà mon sexy. je t'aime déjà.


children unite and make life a game

C’est dégueulasse, c’est la merde. Bonheur affiché, sourire d’une niaiserie rare collé au visage, les couples s’avancent main dans la main, les yeux dans les yeux, transit d’amour et de connerie. Et je me dis que dans quelques semaines, ces pauvres gens finiront le cœur brisé et à deux doigts d’appuyer une lame de rasoir à leur poignet jusqu’à sentir le sang gicler. Depuis l’autoflagellation, aucun Homme n’a dû s’infliger tel supplice avec autant de bonne volonté. L’amour c’est de la connerie romancée. Une théorie foireuse que des pauvres cons ont inventés pour exalter l’acte, chasser la dépression post-coïtum. L'amour ça n'existe que dans l'imagination des pétasses qui carburent aux romans à l'eau de rose et écartent les cuisses pour le premier con qui affirme être le prince charmant. Faut se rendre à l'évidence ; Cendrillon a depuis longtemps déserté cette ville. Il ne reste plus que des putes vénales, des hommes arrogants et le reste des déchets d'une société décadente qui baisent en hurlant comme des clébarts enragés qu'ils s'aiment, avant de se quitter le lendemain. L'amour ça craint. Vaut mieux cultiver l'indifférence sentimentale et collectionner les baises sauvages.

Puis en marge de toutes ces merdes, y a Alex. Le genre de connard qui fait battre ton coeur un peu plus fort et avec qui t'apprends de nouveau à respirer. Ce mec, il me rend dingue, il me rend fou. Sans lui, je pourrais plus avancer, je resterais comme un con sur la case départ de ma vie à regarder les gens qui passent, se foutent de moi et se marrent comme des demeurés. Et je sais qu'il m'aime aussi. C'est évident. Il m'aime comme il a jamais aimé auparavant. Pourtant on se meurtri, on se tape sur le coin de la gueule jusqu'à laisser des marques sur le corps de l'autre. Comme si on se détruisait pour mieux se posséder. Balancer à l'autre qu'on tient à lui, qu'on pourrait pas concevoir notre vie sans, ça nous fait peur. Alors on ferme nos gueules et on se crachent dessus. On règle nos problèmes à coup de poings, on se cachent derrière nos mots durs et une nonchalance travaillée. C'est terrifiant. Et à côté de ça, on fait des conneries, on se marre. Ensemble, on est invicibles. Deux pauvres cons atteints du syndrôme de Peter Pan. On prend nos voitures, on se course à 200 à l'heure dans les rues de la ville, on s'éclate à frôler la mort.On se suffit à nous même et on encule prodigieusement les autres.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

(M) Will Higginson ✽ libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (M/LIBRE) will higginson
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Get Ready To Party
 :: You Need Me, I Don't Need You
-